Voiture électrique

Autonome, écologique : à quoi ressemblera la voiture du futur ?

Suite aux problèmes d’ordre climatique qui inquiètent le monde entier ces dernières années, les voitures à moteur thermique sont de plus en plus critiquées et sont même vouées à disparaître d’ici quelques années. À quoi ressemblerait donc la voiture du futur ?

Dans le meme genre : Énergie : ces innovations technologiques qui débarquent

La voiture du futur sera écologique selon les normes Euro

Les moteurs thermiques font partie des acteurs qui causent les dérèglements climatiques et pour y remédier, l’UE a validé l’arrêt de la vente des modèles neufs d’ici 2035. À quoi ressembleraient donc les voitures si les modèles à moteurs électriques ne seront plus en vente ?

On connaît déjà quelques caractéristiques de la voiture du futur en fonction de la norme Euro. Cette voiture sera tout d’abord électrique. Elle sera aussi autonome et peut donc rouler toute seule, sans que le conducteur ait à intervenir. La voiture du futur sera plus écologique, car elle n’émettra que très peu de CO2.

Cela peut vous intéresser : 5 innovations technologiques pour sauver le climat

Cette voiture sera également très légère. Elle ne sera pas principalement composée de matériaux d’origine fossile comme l’acier, l’aluminium ou encore les terres rares. Elle sera surtout composée de matériaux recyclables. Les spécialistes cherchent même à aboutir à une voiture 100% écologique, qui est totalement décarbonée.

Une voiture optimisée pour l’écomobilité

Étant donné que la voiture du futur sera entièrement électrique, on se demande un peu comment ça va se passer concernant l’emploi, l’alimentation et la circulation. En fait, ce type de véhicule sera optimisé pour l’écomobilité. La voiture du futur disposera tout d’abord de bien meilleures batteries pour pouvoir circuler le plus longtemps possible.

Les constructeurs étudient aussi les possibilités de recyclage des batteries Lithium-ion pour éviter les impacts écologiques d’un changement de batterie par exemple, mais aussi pour résoudre les problèmes d’autonomie. Outre ces points, de plus en plus de bornes de recharge voient le jour pour permettre aux conducteurs d’alimenter facilement leur véhicule.

Pour favoriser encore plus l’écomobilité, les constructeurs travaillent sur des options pour rendre la voiture du futur encore plus autonome. Certains travaillent, par exemple, sur des modèles qui fonctionnent via la technologie de reconnaissance vocale, faciale, etc.

La voiture du futur : un véhicule autonome suite à l’IA

Outre les avantages écologiques, la voiture du futur sera un véhicule autonome, car elle fonctionnera avec l’IA ou intelligence artificielle. D’après les constructeurs, cette voiture sera équipée d’une boîte noire. Cette boîte enregistrera ce qui se déroule dans la voiture 30 secondes avant un accident ou un choc. La boîte continue ensuite à enregistrer 20 secondes après pour permettre aux analystes d’étudier la situation.

En plus, la voiture du futur embarquera aussi la fonction AIV ou Adaptation intelligente de la vitesse. Grâce à cette fonctionnalité, le conducteur sera alerté quand il enfreint les règles de vitesse imposées par la loi. Le véhicule peut alerter via un signal lumineux, sonore ou encore réagir directement en bloquant certaines manipulations comme l’accélération par exemple.
Si l’IA et l’AIV rendent la voiture du futur plus autonome, le but est surtout d’assurer la sécurité du conducteur, des passagers et des autres utilisateurs de la route. Grâce à ces fonctionnalités innovantes, il y aura moins de risques d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *